16 mai 2021

Comment éclairer un tableau pour le mettre en valeur ?

0  Commentaire(s)

Acheter une toile, ce peut être une vraie quête : de l’artiste idéal, des couleurs qui iraient avec notre décoration, du format adéquate… Une fois le coup de cœur arrivé, on meurt généralement d’envie de l’accrocher pour l’admirer. Reste à savoir maintenant comment éclairer un tableau pour le mettre en valeur ?

Peut-être n’y aviez-vous pas pensé, mais en dehors de la lumière naturelle, il existe toute une flopée de solutions plus ou moins discrètes pour éclairer votre tableau avec une lumière artificielle. Quels sont les paramètres techniques à prendre en compte et les erreurs à éviter ?

Aujourd’hui, je vous propose donc un tour d’horizon des options disponibles pour éclairer un ou plusieurs tableaux et les pièges à éviter.


SOMMAIRE

  1. Le type de lumière
  2. Comment éclairer un tableau : les choix techniques
  3. Comment éclairer un tableau : les 7 erreurs à éviter

Le type de lumière

Comment éclairer un tableau avec la lumière naturelle ?

Vous avez la chance d’avoir un intérieur lumineux et d’y être en journée ? Alors profitez de la lumière naturelle pour admirer votre tableau ! L’emplacement parfait pour celui-ci dépend de la pièce où il sera. Prenez le temps d’observer en journée comment la lumière du soleil balaie la pièce. Pour accrocher le tableau, privilégiez les murs perpendiculaires à une source de lumière naturelle.

Prenez aussi en compte son environnement lumineux pour le soir venu : les lampadaires, plafonniers et autres dispositifs peuvent créer des zones d’ombre qui viendront ternir les couleurs du tableau.

Choisir une lumière artificielle

Lorsque la lumière naturelle n’est plus suffisante, les dispositifs lumineux pour éclairer un tableau peuvent prendre le relai. Il existe beaucoup de type d’éclairage différents pour mettre en avant une œuvre. Les nouvelles technologies d’aujourd’hui permettent d’éclairer un tableau sans dégager une chaleur excessive et sans rayonnement nuisible aux couleurs. Pour cela, vous avez le choix entre la fibre optique et l’ampoule LED, dont je parlerai plus en détail ci-dessous.

Comment éclairer un tableau : les choix techniques

Dans cette partie, nous allons voir la différence entre l’éclairage général (d’une pièce globale) et l’éclairage individuel (au plus près du tableau). J’aborderai aussi les choix techniques qui vous aideront à choisir vos fournitures en magasin (température de couleur, type d’éclairage, puissance électrique…).

Éclairage général ou individuel ?

Éclairage général : orientable, modulable et discret

L’éclairage général fait référence à la lumière ambiante de la pièce situé essentiellement au milieu du plafond de celle-ci. Elle détermine le style et l’atmosphère d’un espace. Pour éclairer à la fois toute une zone et une à plusieurs œuvres d’art, vous la trouverez sous deux formes assez proche : en spots encastrés dans le plafond et en rail de spots.

Ces deux solutions offrent la possibilité d’orienter la lumière d’un ou plusieurs spots vers le tableau et de moduler l’intensité de la lumière. Si votre projet décoratif vous le permet et que vous souhaitez un éclairage discret, optez pour les spots encastrés au plafond.

Éclairage individuel : au plus près du tableau

L’éclairage individuel fait référence à la lumière focalisée exclusivement sur un tableau et situé proche de l’œuvre. Ce type d’éclairage sert à valoriser l’œuvre d’art pour attirer tous les regard sur elle.

Elle peut prendre différentes formes : applique de tableau, applique murale, bande à LED à l’intérieur du cadre, œil de Wendel… Tout dépend de votre budget et de l’atmosphère de votre décoration d’intérieur.

La température de couleur

La température de couleur désigne les couleurs caractéristiques de la lumière, mesurée en degrés kelvin (K). Elle peut être chaude (par exemple une bougie à 2000°K) ou bien froide (un ciel bleu à midi à 10 000°K).

La bonne température de couleur se situe aux alentours des 3000°K. C’est un blanc chaud proche de la lumière naturelle, généralement utilisé pour les magasins, vestiaires et salle de réception. Avec cette température, le rendu des couleurs du tableau est optimal.

Comment éclairer un tableau selon le type d’éclairage

L’applique de tableau

Ce type d’éclairage se met en place pour un éclairage par le haut. Son socle se fixe au mur au-dessus du tableau. La tête lumineuse, reliée au socle par une tige, permet une orientation individuelle du faisceau lumineux.

L’applique murale

L’applique murale se fixe à gauche ET à droite d’une œuvre pour diffuser une lumière indirecte. Vous devrez donc en prévoir deux au minimum. La lumière est diffusée à la fois vers le haut et vers le bas créant un motif sur le mur. Épuré, classique ou excentrique, l’applique s’adapte à tous les styles.

Le spot, ou comment éclairer un tableau selon diverses configurations

Selon le type de spots que vous choisissez, il peut être fixé, encastré ou bien sur un rail.

Le spot à fixer se compose de deux parties : un socle fixe au plafond sur lequel se fixe ou se vise l’unique projecteur. Il est orientable et disponible sur le marché dans plusieurs styles décoratifs.

Le spot peut aussi être de type encastré au plafond. Il s’oriente vers la surface à éclairer. Que ce soit en éclairage général ou individuel, aucun objet ou autre source lumineuse ne doit se placer entre le tableau et le spot. L’angle d’éclairage sera déterminé en fonction de la hauteur sous plafond et de la distance avec le tableau (n’hésitez pas à faire quelques tests).

Quant au spot sur rail, son accrochage linéaire est idéal si vous avez plusieurs tableaux à éclairer (par exemple deux tableaux carrés l’un à côté de l’autre). Il est orientable, facile à installer et vous pouvez choisir le nombre de spots à mettre.

👉 À lire aussi : Tableau carré : 5 manières de l’intégrer dans sa décoration

L’œil de Wendel : éclairage digne d’un musée

Si votre porte-feuille vous le permet, l’œil de Wendel vous apportera une atmosphère digne d’un musée ! Cet éclairage isole et met soigneusement en valeur l’œuvre dans les moindres détails. La lumière semble émaner de l’œuvre elle-même.

Dissimulé dans un faux plafond ou un élément du décor, ce dispositif est assez complexe à mettre en place. De ce fait, il nécessite l’installation par des professionnels.

Quelle puissance pour le spot ou l’ampoule à LED ?

Pas facile de s’y retrouver en magasin (ou sur internet) tant le choix est vaste. Voici la puissance électrique à choisir en fonction de la distance entre le tableau et la source de lumière :

  • de 30 cm à 1m50 ⇒ faible puissance (5 à 10 Watt) pour un spot
  • entre 50 et 200 cm ⇒ faible puissance (5 à 8 Watt) pour une ampoule spot
  • de 180 à 200 cm10 à 15 Watt pour un spot
  • au-delà de 200 cm12 à 32 Watt

Comment éclairer un tableau : les 7 erreurs à éviter

Erreur n°1 : Positionner le tableau en plein soleil

Je ne le répéterai jamais assez : les couleurs sont photosensibles ! Elles s’abîment avec le rayonnement et la chaleur des ultraviolets (UV). Elles jaunissent, se ternissent et ne retrouveront pas leur éclat. Évitez donc d’accrocher votre tableau dans une zone où les rayons du soleil pourraient balayer la toile. Mieux vaut avoir une lumière indirecte. Si l’artiste a pris soin de vernir le tableau avec un vernis anti-jaunissement et UV c’est encore mieux 🙂

Erreur n°2 : Accrocher un tableau entre deux fenêtres

Dans quelques rares cas, vous pourrez accrocher votre tableau entre deux fenêtres (par exemple de petites tailles). Cependant, si la luminosité qui passe par les deux fenêtres est importante, vos yeux auront du mal à s’ajuster à la lumière pour regarder votre tableau. C’est un peu comme prendre une photographie à contre-jour : dans cette configuration, le rendu des couleurs ne sera pas si bon à admirer.

Erreur n°3 : Éclairer votre tableau par le bas

À moins de vouloir créer un effet dramatique (voire angoissant) dans votre décoration intérieure, oubliez l’éclairage par le bas ! Celui-ci favorise les ombres sur le tableau. Un positionnement de la lumière directement au-dessus ou bien avec un éclairage général donnera un meilleur effet visuel.

Erreur n°4 : Choisir des ampoules avec une température de couleur trop froide

Dans la même veine que l’éclairage par le bas, on évite les ampoules à la température de couleur trop froide (au-dessus de 5000 kelvins). Le rendu des couleurs ne sera pas naturel. À moins que vous ayez envie de donner à votre décoration une ambiance “hôpital” 😅

Erreur n°5 : Ne pas harmoniser l’éclairage avec le style décoratif de la pièce

Cela fait partie des fondamentaux de la décoration d’intérieur : l’harmonisation et la répétition (des matériaux ou couleurs ou formes…etc). Si vous avez une décoration de type éclectique, aucun souci : vous pouvez choisir un éclairage dans (presque) n’importe quel style.

Dans le cas où votre décoration est affirmée dans un certain style (scandinave, industriel, japandi…), prenez le temps de trouver un éclairage qui ira parfaitement avec l’atmosphère de la pièce. Cela prendra sûrement un peu plus de temps pour accrocher votre tableau mais le rendu en vaut la chandelle 😉

Erreur n°6 : Installer une source de lumière disproportionnée

Petit spot pour grande toile ? Ou bien l’inverse : une grande source de lumière pour un petit tableau ? Dans les deux cas, vous risquez soit d’avoir qu’une partie du tableau éclairée avec un rayon lumineux ultra condensé soit un mur complet illuminé sans que notre regard puisse être guidé vers l’œuvre d’art.

Erreur n°7 : Vouloir à tout prix une solution “pas cher”

L’erreur n°6 vous a peut-être conduit vers une solution peu onéreuse et donc un résultat visuel catastrophique. Voyez plutôt à long terme : votre tableau va probablement rester avec vous plusieurs années. Lui offrir un éclairage adéquat et de qualité permettra d’éviter des dégâts néfastes à long terme que certaines sources lumineuses bon marché riches en UV peuvent occasionner.

En fin de compte, pas mal de solutions s’offrent à vous pour mettre en valeur votre tableau avec un éclairage. Personnellement j’adore la lumière naturelle, mais elle est parfois insuffisante. Voici un récapitulatif des solutions et erreurs à éviter :

  • Utiliser la lumière naturelle (ou artificielle si besoin)
  • Éclairage général (pièce entière avec focus vers tableau) ou individuel (focus tableau uniquement)
  • Choisir un éclairage blanc chaud (3000°K)
  • Type d’éclairage : applique de tableau, applique murale, spots, œil de Wendel
  • ⚠️ Puissance électrique en fonction de la distance source lumineuse-tableau
  • Erreur n°1 : Positionner le tableau en plein soleil
  • Erreur n°2 : Accrocher un tableau entre deux fenêtres
  • Erreur n°3 : Éclairer votre tableau par le bas
  • Erreur n°4 : Choisir des ampoules avec une température de couleur trop froide
  • Erreur n°5 : Ne pas harmoniser l’éclairage avec le style décoratif de la pièce
  • Erreur n°6 : Installer une source de lumière disproportionnée
  • Erreur n°7 : Vouloir à tout prix une solution “pas cher”

📌 Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard ⬇️


D'autres articles pour vous

Me laisser un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}