28 décembre 2020

Se faire connaître sur internet : 5 actions à mettre en place

2  Commentaire(s)

Se faire connaître en tant qu’artiste peintre c’est possible, encore faut-il avoir en tête tous les leviers disponibles. Le mythe de l’artiste peintre affamé est tenace : qui ne l’a jamais entendu ? Oui je parle bien de mythe (que j’aimerais dégommer 😝) parce qu’avec l’avènement du web, nombreux sont les artistes aujourd’hui qui vivent de leur activité grâce à leur stratégie digitale.

“Je ne suis pas capable de me promouvoir! Ça me rend anxieuse et mal à l’aise 😥”

Via mon sondage pour artiste, j’ai reçu ce témoignage qui m’a beaucoup émue. Je me suis sentie démunie. J’avais tellement envie d’aider cette personne ! J’espère juste qu’elle passera par ici et que mon article pourra l’aider. En toute transparence, je vous dévoile ici les premières étapes que j’ai mis en place ces derniers mois. Évidemment, ce ne sont pas les seuls moyens existant pour se faire connaître, mais voici les premiers pour établir une présence en ligne (avec quelques conseils pour ne pas rendre tout ça trop chronophage !).

1 – Produire du contenu à diffuser sur le web

J’entends par produire du contenu toutes vos créations : dessin, tableaux, expérimentations… Toutes vos créations peuvent être photographiées et filmées pour ensuite être diffusé sur internet. Idem pour votre environnement : votre atelier et la vie quotidienne d’artiste peuvent servir à vous promouvoir. Cette base va vous permettre d’avoir les premières images exploitables pour alimenter votre site internet et les réseaux sociaux. Pas besoin d’avoir un appareil photo de foufou : un smartphone fait amplement l’affaire 🙂 J’ai fait ça pendant plusieurs semaines avant de mettre à jour mon site web.

2 – Se faire connaître avec un site internet

La deuxième étape que j’ai mis en place est la mise à jour de mon site actuel (oui celui-ci existait déjà avant ma reconversion personnelle). Le trafic de mon site était mort depuis des années (il me servait juste de CV en ligne). Du coup j’ai mis en place une page d’attente avec un formulaire d’inscription pour avertir les inscrits de l’ouverture du site (et avec une de mes images en fond d’écran 😉).

👉 À lire aussi : Artiste : comment choisir un nom de site internet ?

C’est une stratégie marketing qui permet de rapidement mettre en place une présence en ligne tout en générant ce qu’on appelle des “leads” : l’inscription de personnes qui seraient potentiellement intéressées par vos services / produits plus tard. Ainsi, ma page d’attente travaillait indirectement pour moi, le temps de sortir la version complète de mon site web (en octobre 2020).

En espaçant dans le temps la création des textes, des images, des pages etc, j’ai pu continuer de créer (étape 1) tout en étant présente en ligne (étape 2) et enchainer avec les réseaux sociaux où vous pourrez ajouter le lien vers votre site internet (étape 3 ⬇️ 😎).

3 – Être présent sur les réseaux sociaux

Utiliser vos images pour ouvrir vos comptes

3e étape : les réseaux sociaux. C’est là que la magie opère avec les étapes 1 et 2. Vous avez maintenant en votre possession des images de votre travail. Vous pouvez par exemple ouvrir vos comptes sur les réseaux sociaux avec la même image de couverture (pour créer une cohérence). Essayez le plus possible d’avoir le même nom de compte sur tous les réseaux pour harmoniser votre communication. Vos clients potentiels vous retrouverons plus facilement d’une plate-forme à l’autre si le nom est le même (et n’oubliez pas d’ajouter un lien vers votre site web, toujours !).

Sur quel réseau social ?

Personnellement, j’ai choisi d’être présente sur plusieurs réseaux pour maximiser la portée de mes publications en ligne. De manière active, je suis sur deux réseaux : Instagram et Pinterest (deux réseaux de partage d’image, parfait pour tout ce qui est création visuelle 👌). Je suis aussi présente de manière passive sur Facebook et Twitter. Enfin, je suis aussi sur Linkedin, mais pour l’instant je laisse dormir mon compte, chaque chose en son temps 😅

👉 À lire aussi : Comment créer un compte instagram facilement et le personnaliser ? (guide étape par étape)

La question que vous pourriez vous poser est : comment gérer tout ça sans perdre la boule ? Sans y passer ses soirées et week-end pour continuer à pratiquer votre art ? Si vous avez jeté un oeil à ma page À propos, vous savez déjà que je suis fainéante sur les bords ! D’où mon adoration pour la programmation et l’automatisation d’action ❤️

4 – Programmer vos publications

À l’heure où j’écris cet article, la programmation de mes posts instagram est presque terminé sur deux semaines (oui presque, j’attends le soleil qui tarde à apparaître pour faire mes deux dernières photographies 😣). Quant à Pinterest, tout est déjà programmé avec une semaine d’avance (exactement 159 épingles 💪). Je ne jure que par la programmation anticipée pour gagner du temps (et avec une bonne couche de la méthode du batching 😁).

Moi, en pleine frénésie de programmation 😂

👉 À lire aussi : S’organiser et gagner du temps : la méthode du batching

Une multitude d’outils en ligne permettent de programmer vos publications. En voici quelques-uns : Later, Planoly, Tailwind, Iconosquare, Hootsuite, Buffer, Creator Studio de Facebook…

J’ai poussé le concept encore plus loin puisque je ne programme que pour Instagram et Pinterest. Pour ce qui est de Facebook et Twitter, je n’y mets presque plus les pieds ! J’automatise mes actions (la magie des technologies en ligne 😍).

5 – Se faire connaître sans s’épuiser : automatiser vos actions

Grâce à l’automatisation d’action, vous pouvez gagner (littéralement) des heures dans une semaine, des jours dans un mois, des semaines sur une année ! Bref, vous l’aurez compris c’est un gain de temps non négligeable, surtout quand on a déjà la sensation que le temps nous file entre les doigts.

Les outils pour déléguer des actions

Deux outils fonctionnent très bien et à peu près de la même manière : IFTTT et Zapier. Pour les débutants, je conseille IFTTT qui est beaucoup plus simple à utiliser que Zapier. Le concept repose sur la connexion entre deux applications : celle de départ (d’où provient le contenu) et celle d’arrivée (où le contenu doit être diffusé). Par exemple, j’utilise IFTTT pour automatiquement diffuser mon contenu publié sur Instagram vers Twitter. Pour programmer c’est la logique suivante qui est appliquée : SI [il se passe cet événement] ALORS [fait cette action]

Choisir les bonnes automatisations pour se faire connaître

Ainsi, je ne programme qu’une seule fois un post instagram et il sera diffusé automatiquement sur Twitter. Cela donne : SI [je publie sur instagram] ALORS [partage la publication sur Twitter]. Vous me suivez ? Vous pouvez même programmer un tweet récurrent pour la promotion de votre site internet ou de votre boutique (c’est ce que je fais pour ma boutique Etsy 🙂). La récurrence permet d’atteindre plus de monde (personne n’est connecté le même jour à la même heure pour voir vos publications d’où le fait de répéter).

Voilà ! Vous savez tout des prémices de ma stratégie pour se faire connaître sur internet. Pour l’instant, mes statistiques de fréquentation sur ce site augmentent, c’est plutôt bon signe 😄 (x5 depuis mai ! 🤞). Bien sûr, il existe tout un tas d’autres leviers mais c’est déjà pas mal (et du boulot à mettre en place !).

Un petit récap pour terminer :
1 – Produire du contenu (photo, vidéo de créations)
2 – Créer un site internet (même si ce n’est qu’une page “Coming soon”)
3 – Être présent sur les réseaux sociaux
4 – Programmer ses publications (outil + méthode du batching)
5 – Automatiser ses actions


📌 Épinglez cet article sur Pinterest pour le retrouver plus tard ⬇️


D'autres articles pour vous

Me laisser un petit mot ?

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}